APPCF en quelques mots

logo de l'association des rempart

Présentation

L’Association de Protection du Patrimoine de la Commune de Fontpédrouse – Prats-Balaguer – Saint-Thomas est une association régie par la loi du 1er juillet 1901. Elle a été fondée le 16 juillet 1985 par M. Jean Nicloux, qui en a été le président jusque fin 2015.
En 2018, l’association compte 75 adhérents. La cotisation annuelle de 2018 est de 13€ et comprend une publication de l’association. L’APPCF est membre de Remparts.

Objectif

Son objet est de regrouper toutes les bonnes volontés pour protéger et améliorer la protection du patrimoine communal (architecture, urbanisme, nature, faune, flore, folklore, etc.), et de prendre toutes les décisions pour y arriver. L’association est indépendante de tout parti politique, toute confession religieuse et de toute idéologie.

Actions

Un bulletin incluant les recherches, préservations, mises en valeur est publié chaque année, une exposition est organisée ainsi qu’au moins une conférence lors de la saison estivale. En supplément, un DVD couvrant une manifestation particulière ou un bulletin spécial peuvent être proposés aux adhérents et au public.
Un écomusée permanant situé à la salle communale à droite de la Mairie est géré par l’association qui y expose des objets, des biens naturels et culturels représentatifs du milieu, des métiers et des modes de vie qui se sont succédé dans notre commune.
L’association conserve un fonds documentaire important, gère une bibliothèque et une photothèque qui sont mises à disposition des adhérents, et stocke de nombreux objets divers à des fins de préservation du patrimoine.
Par ailleurs, l’APPCF a délégation du conseil municipal de Fontpédrouse pour représenter la commune dans la commission Culture et Patrimoine de la Communauté de Communes du Conflent-Canigou (CCCC).

Reconnaissances

2003

L’APPCF reçoit le Prix Encouragement de la Banque Populaire des Pyrénées-Orientales pour son projet triennal de sauvegarde du Château de Prats-Balaguer, en présence du Conseil d’Administration de la Banque, M. C. Bourquin, président du Conseil Général, et de M. JL. Alvarez, Conseiller Général et Maire de Fontpédrouse, et de nombreuses personnalités.

2008

Le Monument du Jeudi Saint de l’église de Prats-Balaguer, restauré par l’équipe de JB.Mathon du Centre de Conservation et de restauration du Conseil Général, est présenté lors de l’exposition « PATRIMONIS » au Palais des rois de Majorque.

2013

Le Monument du Jeudi Saint est présenté lors de l’exposition « il gran teatro dei cartelami » dans le prestigieux Palazzo Duccale de Gênes en Italie, parmi les « Monuments » sélectionnés autour de l’arc méditerranéen.

L’APPCF est reconnue comme un organisme d’intérêt général (habilitée à recevoir des dons aux œuvres des particuliers et éligible au mécénat des entreprises).

2014

L’APPCF obtient le Label National du Centenaire 1914-18 pour un large projet de commémoration « Mémorial Internet », dont l’inauguration a été présidée par Mme La Ministre S.Neuville, en présence de Mme La Sous-Préfète, M.Bossy, de Mme Le Maire de Fontpédrouse, A.Bigorre, du Général Josz et de nombreuses personnalités.

logo du label centenaire de la grande guerre
team picture

Conseil d'administration

Président Yves BARTHELET
Vice-Président Jean NICLOUX
Secrétaire Marie-Thérèse CHAULET
Trésorier Jean-Guy PARASSOLS
Secrétaire adj. Chantal OLIVIERI

Bureau

Thérèse ALVAREZ, Lydie BABONNEAU, Dominique BARTHELET, Michel CAYROL, Jean-Pierre JANY, Nadine MARGAIL

Mot du Président

Notre commune bénéficie d’un emplacement exceptionnel au cœur même du Parc Naturel Régional des Pyrénées- Orientales qui a été de tous temps, un lieu de passage et d’histoire, où l’eau et la pierre sont omniprésentes et à l’origine même du nom de Fontpédrouse. La commune de Fontpédrouse regroupe les hameaux de Prats-Balaguer et de Saint-Thomas dont l’existence est mentionnée bien avant même celle de « Fontpedrosa » (1358), respectivement en 854 pour « Balagarium » et 871 pour « Sant-Tomas ». Ces hameaux ont appartenu au monastère de Saint-André d’Eixalada de 840 à 878. Puis après sa destruction par une inondation de la Têt, ils ont appartenu au monastère de Saint-Michel de Cuxa jusqu’à la révolution française. La voie Romaine « Via Confluentana » qui partait de la Via Domitia à Illiberis (Elne) et Ruscino (Château Roussillon) passait à proximité de la Têt et traversait notre commune pour rejoindre au col de la Perche la « Via Cerdana », qui menait à Julia Lybica, cité romaine (actuelle Llivia). Les Romains ont assurément apprécié les sources d’eau chaude de Saint-Thomas, à proximité desquelles devait se trouver une « mansion » (station, étape sur les voies romaines). Pendant de longs siècles, les activités traditionnelles sont donc celles de l’agriculture, du pastoralisme et du transport à dos de mulets, ainsi que tous les métiers associés du commerce et de l’artisanat. Les Romains signalent dans la région les peuples des Cérètes (qui ont donné leur nom à Céret et à la Cerdagne) et plus bas dans la plaine, les Sordons. Le Moyen-Age nous a laissé le château de Prats-Balaguer qui a servi de tour à signaux avant-même celles du Royaume de Majorque, une église préromane magnifique de simplicité, ainsi qu’un pont sur la Têt. Des pierres aux gravures naviformes témoignent d’un habitat très ancien sur le territoire de la commune. Plus récemment, aux XIXème et XXème siècles, de nombreux travaux ont eu lieu sur le territoire de la commune (route impériale aujourd’hui route nationale, aménagements pour le chemin de fer et hydroélectricité).
Notre association se donne pour but de rechercher, préserver et mettre en valeur tous les aspects de notre patrimoine riche de cette longue histoire, de belles traditions, de paysages magnifiques, d’une faune et flore exceptionnelles. Elle est animée par une équipe de passionnés et a été reconnue à plusieurs reprises pour la qualité de ses actions. Elle bénéficie régulièrement de l’aide d’organismes publics ou privés pour soutenir ses initiatives.
Nous avons choisi comme logo de notre association un pont, le Pont Séjourné, sous lequel on passe pour rejoindre Fontpédrouse à partir de la plaine. Fait de pierres, il est un des derniers ponts à avoir été construit selon une technique sans cesse améliorée au cours de deux millénaires, par un ingénieur qui intégrait systématiquement la préoccupation de la beauté dans ses réalisations. A l’autre extrémité de notre commune, en amont, un autre pont, le Pont Gisclard, est le premier à avoir été construit pour le chemin de fer selon la technique du pont métallique suspendu. Cet ingénieur a fait la part belle à l’esthétique également. Ces deux ponts permettent encore aujourd’hui le passage dans notre commune du petit train jaune, une innovation technique de l’époque qui utilise toujours l’hydroélectricité pour se mouvoir, un concept très moderne.
Le pont permet de relier les personnes et les espaces, et symboliquement il relie le temps présent à notre histoire passée ainsi qu’aux générations futures… Cette mise en relation représente bien l’esprit qui habite notre association.

photo des présidents

Photo de Jean Nicloux (président fondateur 1985-2015) et Yves Barthelet (président depuis 2016)